etudedumilieu.be

Archives didactiques d’étude du milieu

Conservatoire de l’outil d’enseignement

ESTAMPES DIDACTIQUES

Primaire : Cour de ferme

1890

Géographie de la Belgique

1910

Géographie du monde

Vers 1900

Histoire romaine

1911

Histoire

sainte

Vers 1905

Histoire sainte

1861

Histoire d’Allemagne

1893

Primaire :

Fable de

la Fontaine

Vers 1925

Botani-

que

1877

Zoologie

1902

Zoologie

1906

Histoire de Belgique

1881

Zoologie

1956-1962

Histoire grecque

1903

Langues : Intérieur bourgeois

Vers 1905

Zoologie

1923

Estampes_didactiques_01.pdf Estampes_didactiques_02.pdf Estampes_didactiques_03.pdf Estampes_didactiques_04.pdf Estampes_didactiques_05.pdf Estampes_didactiques_06.pdf Estampes_didactiques_07.pdf Estampes_didactiques_08.pdf Estampes_didactiques_09.pdf Estampes_didactiques_10.pdf Estampes_didactiques_11.pdf Estampes_didactiques_12.pdf Estampes_didactiques_13.pdf Estampes_didactiques_15.pdf Estampes_didactiques_16.pdf

En savoir (un peu) plus…



Pendant un siècle, de 1860 à 1960 environ, les grandes images murales sont les supports visuels les plus utilisés dans l’enseignement. Dès la mise au point de la chromolithographie, au milieu du XIXe siècle, les murs des classes se couvrent d’estampes didactiques.


Pays pionnier en la matière, l’Allemagne accorde tôt de l’importance aux planches murales scolaires. Jusqu’à la Première Guerre mondiale, beaucoup de professeurs de chez nous utilisent des images de conception et de fabrication allemande en géographie, en histoire, en histoire sainte et, plus encore, en anatomie, biologie, botanique et zoologie. La production belge est alors assez faible. Elle n’augmente qu’au lendemain de la guerre. Les événements de 1914-1918 nuisent aux importations allemandes. Les estampes de géographie et d’histoire se vendent moins bien, car la vision germanique du passé et du monde est contestée. En revanche, le marché des estampes de sciences naturelles, en apparence plus neutres, reste florissant.


Les planches murales existent sous deux formes principales. Les unes, majoritaires, ont pour fonction de documenter les leçons, d’en illustrer ou étayer les contenus. Les autres fournissent un soutien aux exposés oraux des élèves, ce qu’en jargon de métier on appelle les élocutions.


Les planches murales sont des outils d’enseignement plus performants qu’on pourrait le penser. Contrairement aux images foisonnantes et fugaces d’aujourd’hui, les images rares et fixes stimulent davantage l’observation, l’imagination, le commentaire.


La production d’estampes didactiques est un secteur spécialisé de l’édition scolaire. Elle suppose la collaboration d’auteurs scientifiquement et pédagogiquement compétents pour concevoir les mises en scène et rédiger les notices explicatives destinées aux enseignants. Elle fait appel à des illustrateurs qui sont souvent de vrais artistes, car très vite l’idée s’affirme que les planches murales ne doivent pas seulement avoir un usage didactique, mais qu’elles doivent aussi former le sens esthétique des élèves.